Retour volontaire de requérants d’asile roumains

Communiqués, ODM, 25.05.2007

Berne-Wabern. Environ 150 requérants d’asile roumains ont décidé de retourner volontairement dans leur pays. Si la plupart d’entre eux ont retiré leur demande d’asile, un petit nombre a fait l’objet d’une décision de non-entrée en matière (NEM), la Roumanie étant considérée comme un Etat sûr. Ils sont ainsi rentrés à Bucarest le 25 mai 2007 par un vol charter.

A la mi-mai 2007, les centres d’enregistrement et de procédure (CEP) de l’Office fédéral des migrations (ODM) comptaient 284 demandeurs d’asile roumains, essentiellement des Roms.

Ces dernières années, le nombre des demandes d’asile émanant de ressortissants roumains n’avait cessé de diminuer, si bien qu’en 2006, seules 15 requêtes ont été déposées. Or, entre le 1er janvier et le 30 avril 2007, 205 nouvelles demandes ont déjà été enregistrées.

Certes, cette hausse vertigineuse s’explique par la morosité du contexte économique et les conditions sociales difficiles qui règnent en Roumanie. Mais, elle est aussi due, d’après les intéressés, à la réputation de la Suisse d’offrir, d’une part, des conditions de vie particulièrement avantageuses et, d’autre part, une aide au retour. Suite à cette forte augmentation des demandes, l’ODM a décidé, le 7 mai 2007, de ne plus octroyer d’aide au retour aux personnes originaires des pays de l’Union européenne (UE).

Un vol charter à destination de Bucarest a ainsi été planifié pour le vendredi 25 mai 2007 à l’intention des requérants d’asile roumains concernés. Le voyage de retour a été mis en œuvre en collaboration avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Les rapatriés ont reçu un viatique de 30 euros par adulte et de 15 euros par enfant.

Contact / renseignements
Office fédéral des migrations, T +41 58 465 11 11, Contact