Office fédéral des migrations

Accord sur les stagiaires signé entre le Brésil et la Suisse

Communiqués, ODM, 14.10.2011

Berne. Le Brésil et la Suisse ont signé un accord sur l’échange de stagiaires permettant aux jeunes professionnels suisses et brésiliens d’obtenir plus facilement un permis de travail à durée limitée dans l’autre Etat signataire et de pouvoir ainsi parfaire leurs aptitudes dans leur champ d’activité professionnel.

Ladite convention a été signée jeudi soir dernier (heure locale) au Brésil par le chef du Département fédéral de l’économie publique (DFE), le conseiller fédéral Johann N. Schneider-Ammann, actuellement en mission économique en Amérique du Sud, et par le ministre brésilien des affaires étrangères Antonio Patriota.

La convention s’adresse aux professionnels titulaires d’une formation complète qui désirent parfaire leurs connaissances professionnelles et linguistiques dans le pays partenaire, dans un délai de deux ans à compter de l’obtention de leur diplôme. Âgé de 35 ans au plus, le stagiaire doit être engagé dans le domaine où il a acquis ses connaissances professionnelles ou ses compétences techniques. L’autorisation de séjour et de travail est accordée pour une durée maximale de douze mois, sous réserve d’avoir trouvé un poste de stagiaire dans le pays partenaire. L’institution responsable des autorisations en Suisse est l’Office fédéral des migrations (ODM).

Entrée en vigueur

L’accord entrera en vigueur dès lors que l’échange de notes entre les deux Etats signataires aura eu lieu. Cette formalité diplomatique, respecte les conditions légales et techniques qui permettent la mise en application de l’accord.

La Suisse a déjà passé des accords d’échange de stagiaires avec l’Argentine, l’Australie, le Chili, le Japon, le Canada, Monaco, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, la Russie, l’Afrique du Sud, l’Ukraine et les USA. Qui plus est, des accords existent également avec les Etats membres de l’Union Européenne mais ils ne sont plus appliqués étant donné que l’accord sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l’UE offre des conditions plus favorables.

Objectif de l’accord

L’objectif dudit accord est d’aider les jeunes professionnels à obtenir plus facilement une autorisation de travail dans un pays d’accueil. Sur place, ils pourront se perfectionner sur les plans professionnel et linguistique, voir leur développement personnel encouragé et leurs chances sur le marché du travail renforcées.

Depuis la conclusion du premier accord sur les stagiaires (avec la Belgique, en 1936), ce sont près de 40 000 Suisses qui ont pu travailler temporairement en tant que stagiaires à l’étranger. A l’inverse, plus de 58 000 stagiaires étrangers ont eu la chance de se familiariser avec le monde du travail suisse.

Contact / renseignements
Office fédéral des migrations, T +41 58 465 11 11, Contact