Office fédéral de la justice

Corruption (Convention de l'ONU)

De quoi s'agit-il ?

La convention de l’ONU constitue le premier instrument mondial de lutte contre la corruption. Elle contient notamment des dispositions de prévention de la corruption et des règles organisant la coopération internationale ainsi que des normes de nature procédurale. Pour la première fois, un instrument multilatéral pose de manière contraignante le principe de la restitution des avoirs acquis illicitement. La convention a été ouverte à la signature à Merida/Mexique, le 9 décembre 2003. Elle entrera en vigueur après que 30 Etats l’auront ratifiée.

Les étapes préalables
  • Le 10 décembre 2003, la Suisse signe la Convention (communiqué aux médias communiqué aux médias).
  • Le 21 septembre 2007, le Conseil fédéral approuve le message concernant la Convention des Nations Unies contre la corruption (communiqué aux médias communiqué aux médias).
     
  • Délibérations parlementaires Délibérations parlementaires (07.078)
     
  • Le 24 septembre 2009, le président de la Confédération Hans-Rudolf Merz dépose à New-York l'instrument de ratification de la Convention des Nations Unies contre la corruption (communiqué aux médias communiqué aux médias).
  • Le 24 octobre 2009, la Convention des Nations Unies contre la corruption entre en vigueur pour la Suisse.

Documentation

Contact / renseignements
Andrea Candrian, Office fédéral de la justice, T +41 31 322 97 92, Contact