Rosemarie Simmen élue à la présidence de la CFE

Rosemarie Simmen élue à la présidence de la CFE

Mots-clés: Autorités

Communiqués, DFJP, 02.02.2000

Ce mercredi, le Conseil fédéral a élu l'ancienne députée au Conseil des Etats Rosemarie Simmen à la présidence de la Commission fédérale des étrangers (CFE). Mme Simmen succède à M. Fulvio Caccia, qui avait démissionné il y a trois semaines. En même temps, le Conseil fédéral a également nommé le vice-président de la CFE en la personne de Walter Schmid, chef de l'Office de la jeunesse et de l'assistance sociale de la Ville de Zurich. La nouvelle présidence entre immédiatement en fonction.

Le Conseil fédéral a tenu à élire les membres de cette nouvelle présidence avec toute la célérité requise, étant convaincu que la CFE doit poursuivre ses tâches primordiales pour l'intégration aussi rapidement que possible. Il considère qu'une meilleure intégration des étrangères et des étrangers vivant en Suisse est impérative et il entend s'acquitter avec détermination des tâches qui incombent à la Confédération dans ce domaine. Attendu que les associations d'étrangers jouent ici un rôle déterminant, il est important de ne pas interrompre le dialogue avec elles. La nouvelle présidence de la CFE offre la garantie que cette commission extraparlementaire exécutera le mandat qui lui est confié avec toute l'efficacité voulue (cf. feuille "Mandat de la CFE").

Rosemarie Simmen est née en 1938 à Zurich, où elle a fréquenté les écoles, achevé ses études en pharmacie et été reçue à l'examen fédéral de pharmacienne. Sa carrière politique s'est accomplie dans le canton de Soleure, qu'elle a représenté au Conseil des Etats de 1987 à 1999. En qualité de parlementaire, elle s'est attachée aux questions liées aux étrangers et à l'intégration; elle fut également membre de la Commission de la sécurité sociale et de la santé publique. De 1990 à 1997, elle a présidé la Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia. Walter Schmid, né en 1947, a grandi, lui aussi, à Zurich. Il a achevé ses études universitaires en droit par une thèse de doctorat sur la sociologie juridique. De 1983 à 1991, il a été secrétaire général de l'Office central suisse d'aide aux réfugiés et, depuis 1991, il dirige l'Office de la jeunesse et de l'assistance sociale de la Ville de Zurich. Il préside parallèlement la Conférence suisse des institutions d'action sociale.

Berne, le 2 février 2000