L'OFJ autorise l'extradition de Gerardo Cuomo

Mots-clés: Extradition

Communiqués, OFJ, 28.11.2000

L'Office fédéral de la justice (OFJ) a autorisé l'extradition de Gerardo Cuomo vers l'Italie. Cuomo a la possibilité de recourir auprès du Tribunal fédéral contre la décision d'extradition de l'OFJ, dans un délai de 30 jours, moyennant un recours de droit administratif.

Cuomo a été arrêté le 10 mai 2000 à Zurich et placé en détention extraditionnelle. Le 31 mai 2000, l'Ambassade d'Italie à Berne a présenté aux autorités suisses une demande formelle d'extradition qui s'appuie sur un mandat d'arrêt daté du 21 octobre 1999. Les autorités italiennes reprochent à Cuomo son appartenance à une organisation criminelle, ainsi que son implication dans la contrebande de cigarettes. Cuomo serait à la tête d'une organisation criminelle de type Mafia/Camorra, active en Italie et au Montenegro, spécialisée dans le trafic d'armes, de stupéfiants, dans la contrebande de cigarettes et les extorsions. Cuomo est en particulier soupçonné de blanchir en Suisse les bénéfices de l'organisation. De plus, il est accusé d'avoir fait régulièrement, avec d'autres personnes, de la contrebande de cigarettes aux dépens de l'Etat italien.

L'OFJ n'a autorisé son extradition qu'en sa qualité de membre d'une organisation criminelle. Le trafic de cigarettes est un délit fiscal, pour lequel la Loi sur l'entraide judiciaire ne prévoit pas l'extradition. Les autorités italiennes ne pourront, en conséquence, pas poursuivre Cuomo pour contrebande de cigarettes.

Depuis le 6 août 2000, Gerardo Cuomo se trouve en détention préventive au Tessin. La procédure pénale tessinoise a par principe la priorité. Par conséquent, l'exécution de l'extradition aura lieu au plus tôt, lorsque la détention ordonnée dans le cadre de la procédure pénale cantonale aura été révoquée..

Infos complémentaires