G8: le Conseil fédéral se range à la décision de sa délégation pour la sécurité

Communiqués, DFJP, 21.05.2003

Berne, le 21.5.2003. Le Conseil fédéral a approuvé aujourd'hui le recours à des forces de police allemandes pour contribuer à assurer la sécurité des chefs d'Etat atterrissant à l'aéroport de Genève-Cointrin et à faire régner l'ordre lors de la grande manifestation qui se déroulera à Genève le 1er juin. Le Conseil d'Etat genevois, maintenant son appréciation de la menace pour la ville de Genève, avait en effet demandé au Conseil fédéral qu'il requière auprès de l'Allemagne le soutien de quelque 750 policiers.

Le Conseil fédéral, conscient des obligations de protection qui lui incombent en vertu du droit international public, tient en tout premier lieu à ce que la sécurité des organisations internationales, des représentations étrangères et des chefs d'Etat et de gouvernement étrangers transitant par l'aéroport de Genève-Cointrin puisse être garantie. Pour autant, il ne lui appartient pas de s'immiscer dans la souveraineté du canton de Genève en matière de police, ni d'ailleurs de suppléer à sa compétence opérationnelle et à sa responsabilité. La Délégation du Conseil fédéral pour la sécurité a soumis, dès jeudi dernier en raison de l'imminence de l'événement, la demande de soutien du canton de Genève au ministre allemand de l'Intérieur, Otto Schily, démarche que le Conseil fédéral a approuvée lors de sa séance de ce jour. L'Allemagne a donné son accord oral.

Le 30 avril dernier, le Conseil fédéral avait requis auprès de l'Allemagne la mise à disposition de quinze canons à eau, y compris 250 hommes formant les équipes des camions lance-eau, des policiers et des membres du personnel technique. Les forces de police et les canons à eau fournis par l'Allemagne coûteront quelque quatre millions de francs à la Suisse.