Christina Schmid devient directrice de l’Institut suisse de droit comparé

Mots-clés: Autorités

Communiqués, DFJP, 02.02.2011

Berne. Le Conseil fédéral a nommé Mme Christina Schmid, 51 ans, directrice de l’Institut suisse de droit comparé (ISDC) à partir du 1er mars 2011. Mme Schmid dirige l’Institut ad interim depuis le 1er décembre 2009.

Après des études de droit à l’Université de Berne, Christina Schmid a d’abord travaillé comme assistante à l’institut d’histoire du droit de cette université. Depuis 1994, elle est employée par l’Office fédéral de la justice, au sein duquel elle dirige l’Office fédéral chargé du droit du registre foncier et du droit foncier depuis 2001. Elle a parallèlement été chargée de cours à l’Université de Berne où elle enseignait les droits réels immobiliers et le droit du registre foncier. Après avoir obtenu son habilitation en 2006 dans les domaines du droit privé, de l’histoire constitutionnelle suisse et du droit public ecclésiastique, elle a été nommée professeur titulaire en 2010.

L’ISDC, situé à Lausanne-Dorigny, est un institut indépendant de droit public de la Confédération. Il emploie environ 30 personnes. Il établit des expertises sur le droit des États étrangers à l’intention des autorités fédérales, des tribunaux et des particuliers. Il met en outre à la disposition des juristes du monde entier sa vaste bibliothèque, qui compte plus de 300 000 ouvrages dans plus de 60 langues.