Partenariat migratoire Suisse – Nigéria : premier état des lieux

Mots-clés: Immigration

Communiqués, ODM, 22.06.2011

Berne. Le 21 juin 2011, la commission technique du partenariat migratoire Suisse – Nigéria s’est réunie pour la première fois à Abuja. Au travers de ce partenariat les deux Etats souhaitent instaurer une coopération équilibrée et complète dans le domaine de la migration. Les échanges entre les deux parties se sont avérés positifs.

Les entretiens du 21 juin ont constitué la première étape vers la concrétisation du partenariat migratoire entre les deux pays à la suite de la signature, le 14 février dernier, d’une déclaration d’intention par la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et l’ancien ministre nigérian des affaires étrangères, Henry Odein Ajumogobia. Au cours de cette discussion, la commission technique a passé en revue différents aspects de la coopération migratoire, examiné des projets en cours et réfléchi à des pistes communes.

Actuellement, la coopération migratoire a pour but principal de lutter contre le trafic de drogue et d’êtres humains et d’associer la diaspora nigériane aux projets de développement au Nigéria. Le partenariat vise également le renforcement des capacités des autorités migratoires au Nigéria, la participation de ce pays à un programme régional de protection et de réintégration des enfants et des jeunes migrants, la formation des jeunes professionnels nigérians en Suisse et la mise sur pied d’un cursus commun pour les jeunes diplomates. Par ailleurs, les parties ont aussi évoqué une conférence sur la migration économique Sud-Sud dans le cadre du Forum mondial sur la migration et le développement. Cette rencontre régionale aura lieu fin septembre à Abuja et sera, cette année, co-présidée par la Suisse et le Nigéria.

Du côté suisse, les pourparlers se sont déroulés sous l’égide du directeur de l’Office fédéral des migrations, M. Alard Du Bois-Reymond, et du directeur politique adjoint du DFAE, M. l’ambassadeur Georges Martin. La délégation nigériane était menée par le secrétaire d’Etat du ministère des affaires étrangères, l’ambassadeur Martin Umohoibhi, actuellement ministre des affaires étrangères ad intérim. Outre les représentants de l’ODM et du DFAE, des collaborateurs de fedpol ont également été associés aux discussions. La deuxième rencontre de la commission technique se tiendra au début de l’année prochaine à Berne.