Simonetta Sommaruga visite un centre d’hébergement de requérants d’asile à Sufers, dans les Grisons

Mots-clés: Asile

Communiqués, DFJP, 23.11.2012

Sufers. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, cheffe du Département fédéral de justice et police, a rencontré aujourd’hui pour un entretien Christian Rathgeb, conseiller d’État du canton grison, et Thomas Lechner, président de la commune de Sufers. Suite à l’entretien, les trois responsables politiques ont visité une structure accueillant temporairement des requérants d’asile à Sufers (GR) et se sont félicités, à cette occasion, de la bonne collaboration entre la Confédération, les cantons et les communes.

asylzentrum_sufers
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, le conseiller d’État Christian Rathgeb et le président de la commune de Sufers Thomas Lechner (à droite) devant le centre d’hébergement de requérants d’asile de Sufers. (Photo: Jakob Menolfi)

 

Ce n’est que depuis le mois d’octobre dernier que la commune de Sufers accueille des requérants d’asile, dans une structure souterraine de l’armée située en bordure de l’autoroute A13 et qui est maintenant une antenne du Centre d’enregistrement et de procédure d’Altstätten. Les quelque 80 hommes qui y sont logés, originaires principalement d’Afrique du Nord et de l’Ouest, sont tous dans une procédure Dublin.

Pour se faire sur place une idée des conditions d’hébergement et du quotidien des requérants d’asile, Mme Sommaruga, accompagnée de M. Rathgeb et de M. Lechner, s’est rendue dans ce centre d’hébergement où elle s’est entretenue avec les résidents et avec le personnel d’encadrement. La conseillère fédérale s’est également intéressée au programme d’occupation mis en place à Sufers dès l’ouverture de la structure d’accueil. Les jours ouvrables, entre dix et quinze réfugiés se joignent ainsi aux employés communaux pour des travaux d’amélioration de chemins de randonnée ou d’entretien des forêts.

Les trois élus ont souligné qu’il était dans l’intérêt de toutes les personnes concernées d’accélérer les procédures d’asile, afin que les requérants reçoivent le plus vite possible une décision définitive sur leur demande d’asile. La conseillère fédérale a remercié les représentants des autorités locales pour la bonne collaboration entre la Confédération, le canton des Grisons et la commune de Sufers.