La conseillère fédérale Sommaruga fixe des normes de qualité pour l’intégration linguistique des migrants

Communiqués, ODM, 15.05.2012

Berne. L’Office fédéral des migrations lance le système d’apprentissage des langues destiné aux migrants "fide". Ce système linguistique, dont le nom complet a été intitulé "FIDE – Apprendre, enseigner et évaluer le français, l’italien et l’allemand en Suisse", est spécifiquement axé sur les besoins d’intégration. Son but est de permettre aux personnes de se faire comprendre et de trouver leurs marques dans leur environnement quotidien. La conseillère fédérale Sommaruga a inauguré la 1ère conférence nationale fide à Berne.

"La maîtrise de la langue est une condition essentielle à la réussite de l’intégration. Quiconque souhaite se mouvoir avec succès dans le pays de son choix doit être en mesure de comprendre son environnement et de communiquer avec lui", a souligné la conseillère fédérale. "L’objectif n’est pas de réussir un test écrit abstrait, mais d’être capable de faire face aux défis du quotidien. Par conséquent, fide convient également aux personnes sans expérience scolaire ou à bas niveau de formation", a-t-elle ajouté. Enfin, la cheffe du DFJP a insisté sur le fait que les coûts liés à une absence d’intégration sont bien plus élevés que ceux engendrés par l’encouragement de l’intégration.

fide permet aux migrants d’acquérir les compétences linguistiques dont ils ont besoin au quotidien. Les migrants apprennent ainsi à gérer des situations concrètes telles que consulter un médecin, participer à une réunion de parents ou encore rencontrer un voisin. De cette manière, fide contribue à l’encouragement de l’intégration en Suisse. fide évalue également les capacités linguistiques des personnes et les synthétise dans une attestation de cours.

Ce système d’apprentissage linguistique a été élaboré par des professionnels provenant de toutes les régions de Suisse et a été coordonné par l’Institut de plurilinguisme de Fribourg. fide a été conçu sur la base d’un sondage mené en respectant des exigences scientifiques auprès de plus de 300 immigrés et de professionnels suisses exerçant dans tous les domaines de la vie. Fondé sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR), fide tient compte des bonnes pratiques des prestataires de cours. Il est taillé sur mesure pour convenir à la situation particulière de la Suisse et à ses multiples langues et dialectes. La documentation de cours a fait l’objet d’essais pilotes dans trois cantons (SO, AG, VD) en 2011.

Le directeur de l’ODM, Mario Gattiker, a indiqué que la prochaine phase consisterait à introduire les nouvelles normes en collaboration avec les cantons et les prestataires de cours. A partir de 2014, la Confédération et les cantons souhaitent fournir leur contribution dans le domaine de l’encouragement spécifique de l’intégration sur la base de programmes d’intégration cantonaux et augmenter les moyens financiers prévus à cette fin. L’encouragement linguistique constitue un élément central des programmes cantonaux. Les autorités, les prestataires de cours et les responsables de cours pourront télécharger la documentation sur le site web www.fide-info.ch dès l’été 2012.