Nombre de demandes d’asile toujours élevé

Mots-clés: Statistique

Communiqués, ODM, 16.08.2012

Berne. Au mois de juillet 2012, 2789 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 10 % de plus qu’au mois précédent. La Macédoine figure en troisième position des principaux pays de provenance, derrière l’Erythrée et le Nigéria. Les demandes issues de ressortissants de ce pays balkanique ont presque doublé ; celles provenant de citoyens serbes affichent également une nette progression. Parallèlement, les autorités ont pu renvoyer dans leur pays de provenance ou transférer vers un autre Etat Dublin davantage de personnes frappées d'une décision de renvoi entrée en force (+ 5 %). Comparaison faite avec la même période en 2011, le nombre de demandes d’asile traitées durant les sept premiers mois de l’année a connu une hausse considérable (+ 42 %).

445 demandes d’asile ont été déposées par des Erythréens, soit 44 de moins qu’au mois précédent (- 9 %), et 287 par des Nigérians (+ 21 %). L’Office fédéral des migrations a relevé une hausse sensible des requérants qui sont autorisées à entrer en Suisse sans visa depuis leur pays de provenance, à savoir la Macédoine (210 demandes en juillet ; + 82 %) et la Serbie (187 demandes ; + 68 %). Ont en outre augmenté les demandes des Nord-Africains, notamment des Tunisiens (+ 8 %) et des Marocains (+ 15 %). Par contre, les demandes de ressortissants afghans ont reculé (- 10 %). Dans l’ensemble, le nombre de personnes en procédure d’asile a s’est accru de 5 % en juillet pour se situer à 20 185.

Le nombre de retours a également connu une hausse de 5 %. Au cours du mois dernier, 704 requérants d’asile frappés d’une décision de renvoi entrée en force ont été transférés vers un autre Etat, principalement leur pays d’origine ou un Etat Dublin. Durant les sept premiers mois de l’année 2012, l’Office fédéral des migrations a pu traiter 14 844 demandes, soit 42 % de plus que l’année dernière à la même période.

Information pour les rédactions

L’ODM vous convie le 21.8.2012 à une conférence de presse dans les locaux du centre d’enregistrement et procédure (CEP) de Bâle. Sur place, vous avez la possibilité de visiter le CEP et de vous informer sur la situation. L’invitation suivra.