La Suisse et la Côte d’Ivoire signent trois accords en matière de migration

Berne, 25.11.2021 - La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a signé jeudi 25 novembre 2021 trois accords dans le domaine migratoire à l’occasion de la visite officielle à Berne du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de la République de Côte d’Ivoire, Vagondo Diomandé. Ces accords permettent à la Suisse et à la Côte d’Ivoire de renforcer leur coopération dans la gestion de la migration, dans l’intérêt des deux parties, notamment dans la lutte contre la migration irrégulière.

Les accords signés par la cheffe du Département fédéral de Justice et police, Karin Keller-Sutter, à l’occasion de la visite du Ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, Vagondo Diomandé, avaient été approuvés le 17 septembre 2021 par le Conseil fédéral. Il s’agit en particulier d’une déclaration d’intention visant à renforcer la coopération entre la Suisse et la République de Côte d’Ivoire en matière migratoire.

La Côte d’Ivoire joue un rôle important en Afrique de l’Ouest en matière de migration, à la fois comme pays d’origine, de transit et de destination. Pour contribuer à relever les défis migratoires en Côte d’Ivoire et dans la région, le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) entend soutenir davantage les autorités ivoiriennes dans leur gestion de la migration, également avec la mise en œuvre de projets concrets sur place, par exemple dans la lutte contre la fraude documentaire ou contre la traite des êtres humains.

Alors que le nombre de demandes d’asile déposées par des ressortissants ivoiriens en Suisse est faible depuis plusieurs années (140 en 2020), il demeure important dans d’autres pays européens.

Collaboration en matière de réadmission

Le deuxième texte signé est un Memorandum d’entente qui règle les procédures d’identification et de réadmission des migrants ivoiriens en situation irrégulière en Suisse. Il vise à formaliser la coopération avec la Côte d’Ivoire, qui fonctionne généralement bien au niveau opérationnel. L’objectif est de facilier l’organisation pratique du retour, notamment les modalités d’identification et l’octroi de documents de remplacement. La Suisse a conclu à ce jour des accords réglant le domaine du retour avec un total de 64 pays.

Enfin, le troisième accord prévoit la suppression réciproque de l’obligation de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques ou de service.


Adresse pour l'envoi de questions

Information et communication SEM, medien@sem.admin.ch


Auteur

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Secrétariat d’Etat aux migrations
https://www.sem.admin.ch/sem/fr/home.html

Dernière modification 02.07.2020

Début de la page

S'abonner aux communiqués

https://www.ejpd.admin.ch/content/ejpd/fr/home/aktuell/mm.msg-id-86117.html