Visite officielle du premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel

Communiqués, DFJP, 17.09.2014

Berne. Le 17 septembre 2014, le président de la Confédération, Didier Burkhalter, a reçu le premier ministre du Luxembourg, Xavier Bettel, pour une visite de travail officielle à Neuchâtel. Les relations bilatérales, les relations entre la Suisse et l'Union européenne (UE), la politique en matière de migration et la collaboration des deux pays dans le cadre de la coprésidence de l'Agence spatiale européenne (ESA) étaient au centre des discussions. L'après-midi, le premier ministre Bettel a rencontré à Berne les conseillères fédérales Simonetta Sommaruga et Eveline Widmer-Schlumpf pour s'entretenir sur des questions de migration, de finances et de politique fiscale.

Le premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, a été reçu à Neuchâtel avec les honneurs militaires par Didier Burkhalter, président de la Confédération et chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Les discussions menées ont permis de valoriser les excellentes relations bilatérales entre la Suisse et le Luxembourg. État plurilingue, bénéficiant d'une place financière forte et limitrophe de la France et de l'Allemagne, le Luxembourg affiche de nombreuses similitudes avec la Suisse et adopte même une position semblable sur bien des questions.

Le président de la Confédération a également relevé le caractère positif de l'excellente collaboration entre les deux États dans le cadre de la coprésidence de l'ESA pour les années 2012–2016. Dans ce contexte, il a visité le matin, en compagnie de son invité, l'entreprise Spectratime sise à Neuchâtel, qui s'est spécialisée dans la fabrication d'horloges atomiques ainsi que de systèmes GPS et de navigation par satellite, et qui fabrique notamment des montres de précision pour le système européen de navigation par satellite Galileo.

Les relations qu'entretient la Suisse avec l'UE ainsi que la politique migratoire ont également fait l'objet de discussions. Le Luxembourg, qui verra Jean-Claude Juncker prendre la présidence de la Commission européenne et qui assurera la présidence du Conseil de l'UE au second semestre 2015, doit relever des défis comparables à ceux de la Suisse; ce pays a en effet une proportion d'étrangers supérieure à 45 % de la population résidante et accueille chaque jour 161 000 frontaliers. Le président de la Confédération s'est montré convaincu qu'il était dans l'intérêt de toutes les parties de trouver des solutions durables sur les questions ouvertes entre la Suisse et l'UE, et donc de renforcer et de renouveler la voie bilatérale.

La collaboration des deux pays dans le cadre de l'ONU et les expériences faites par la Suisse durant sa présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont également été abordées, ainsi que des thèmes relevant de l'actualité internationale, notamment l'évolution de la situation en Ukraine. Les deux responsables politiques ont évoqué les mesures prises par l'OSCE pour contribuer à réduire les risques d'accentuation de la crise en Ukraine, tout spécialement le groupe de contact international ainsi que la mission spéciale d'observation. Ils ont souligné l'importance du cessez-le-feu, mais aussi des efforts à poursuivre en matière de dialogue politique et de désarmement.

Après les entretiens auxquels a pris part Mauro dell’Ambrogio, Secrétaire d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation, le premier ministre Bettel s'est rendu à Berne. Il y a rencontré la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, chef du Département fédéral de justice et police (DFJP), avec qui il a approfondi la discussion sur la mise en œuvre de la nouvelle disposition constitutionnelle, introduite suite à l'acceptation de l'initiative populaire « Contre l'immigration de masse ». L'accord entre la Suisse et l'UE sur la libre circulation des personnes et les questions ouvertes à ce sujet comptaient également parmi les thèmes discutés, tout comme la situation des réfugiés en Méditerranée et le renforcement du système Schengen-Dublin, compte tenu de cette situation extraordinaire.

Enfin, le premier ministre luxembourgeois a rendu visite à la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf, chef du Département fédéral des finances (DFF). Les relations entre les deux pays s'agissant du marché financier ainsi que l'échange automatique de renseignements et l'imposition des entreprises ont constitué les points forts de cette rencontre.

vers le haut Dernière modification 17.09.2014

Contact

Service d'information DFAE
T
+41 58 462 31 53
Contact
Service d'information DFJP
T
+41 58 462 18 18
Contact
Mario Tuor Secrétariat d'Etat aux questions financières internationales
T
+41 58 462 46 16
Contact