Mesures de coercition à des fins d’assistance : état des travaux

Communiqués, OFJ, 02.10.2014

Berne. La Table ronde pour les victimes de mesures de coercition à des fins d’assistance et de placements extrafamiliaux a été informée hier à Berne des avancées dans la mise en œuvre des mesures prises. Il a surtout été question de l’aide immédiate et des futures tâches de la Table ronde.

Luzius Mader, délégué aux victimes, et la secrétaire générale de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales ont informé la Table ronde sur les avancées dans la mise en œuvre des mesures proposées et sur la suite des travaux.

Cinq cents personnes ont déjà sollicité l’aide immédiate pour obtenir un soutien financier. D’ici fin octobre, 300 requêtes auront été traitées. Les services compétents se prononcent généralement dans un délai allant de trois à quatre mois. La priorité est accordée aux requêtes déposées par les personnes âgées, atteintes dans leur santé ou vivant dans une situation financière particulièrement précaire.

La Table ronde a réaffirmé que sa fonction principale était de suivre de près la mise en œuvre de toutes les mesures proposées, à savoir la réalisation d’une étude scientifique, la création de bases légales pour l’octroi de prestations financières aux victimes et le renforcement du travail de communication sur le sujet.

vers le haut Dernière modification 02.10.2014

Contact

Office fédéral de la justice
T
+41 58 462 42 84
Contact