La présidente de la Lituanie en visite officielle en Suisse

Communiqués, DFJP, 06.10.2015

Berne. Mardi, la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga a accueilli la présidente de la Lituanie Dalia Grybauskaitė, qui effectue une visite officielle en Suisse. Les entretiens ont porté avant tout sur les relations bilatérales entre les deux pays, sur la politique européenne – du côté suisse, en particulier sur l’état de la mise en œuvre de l’article constitutionnel sur l’immigration –, sur la situation en Ukraine et sur la crise des réfugiés en Europe. La Suisse et la Lituanie entretiennent des contacts amicaux qui se sont intensifiés au cours de ces dernières années.

Dalia Grybauskaitė, présidente de la République de Lituanie, et Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération
enlarge_picture Dalia Grybauskaitė, présidente de la République de Lituanie, et Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération (photo : Chancellerie fédérale)

Les entretiens officiels se sont déroulés au manoir du Lohn, après que la présidente de la Lituanie a été reçue avec les honneurs militaires. Les deux présidentes ont abordé les défis que leurs pays doivent relever à l’heure actuelle. La présidente de la Confédération a informé son homologue lituanienne de l’avancement des pourparlers avec la Commission européenne à Bruxelles qui visent à trouver une solution dans le dossier de la libre circulation des personnes. La Lituanie soutien le dialogue engagé entre la Suisse et la Commission européenne.

La présidente de la Confédération a par ailleurs exposé la manière dont la voie bilatérale entre la Suisse et l’UE doit être réformée et renforcée. Le Conseil fédéral aimerait y parvenir en réalisant, parallèlement aux consultations concernant la libre circulation, des progrès dans le processus visant la conclusion d’un accord sur les questions institutionnelles. Madame Sommaruga a déclaré que de bonnes relations, stables, entre la Suisse et l’UE sont importantes non seulement pour la Suisse et ses voisins immédiats, mais aussi pour l’ensemble de l’Europe.

De part et d’autre, on a insisté sur l’objectif fondamental que constitue la mise en place d’une politique solidaire à l’échelle paneuropéenne, eu égard aux défis à relever à la suite de la crise des réfugiés. Les deux présidentes sont d’avis qu’il ne saurait y avoir de solutions nationales. Elles estiment que le programme de l’UE destiné à répartir les personnes qui nécessitent une protection est un premier pas important dans la bonne direction, mais qu’il s’agit maintenant de clarifier les questions en suspens comme l’enregistrement des réfugiés dans les pays où ces derniers arrivent.

Les deux délégations ont également abordé la situation en Ukraine, qui revêt une importance cruciale pour la Lituanie en raison de sa proximité géographique avec ce pays et avec la Russie.

Des relations bilatérales de qualité

Les deux parties se sont félicitées de la qualité des relations bilatérales entre la Suisse et la Lituanie, qui ont connu un approfondissement au cours des années passées grâce à la coopération dans le cadre de la contribution de la Suisse à l’élargissement de l’UE. La contribution que la Suisse a versée à la Lituanie, qui se monte à 71 millions de francs, a été répartie entre huit projets. À cet égard, il convient tout particulièrement de mentionner le programme destiné à améliorer les soins médicaux prodigués aux mères et aux enfants. Dans plusieurs hôpitaux lituaniens, la Suisse soutient la formation du personnel médical et la modernisation des infrastructures hospitalières désuètes. Les domaines de l’innovation et de la culture font aussi l’objet d’une coopération poussée. Par ailleurs, les relations économiques se sont aussi développées de façon réjouissante au cours de ces dernières années.

La Suisse et la Lituanie recherchent des moyens de coopérer plus étroitement à l’échelle multilatérale. Les deux présidentes, qui font partie du Conseil mondial des femmes dirigeantes – Madame Grybauskaitė en qualité de présidente de ce conseil, et Madame Sommaruga en qualité de membre –, ont constaté que la coopération dans le domaine des droits de la femme peut encore être intensifiée.

vers le haut Dernière modification 06.10.2015

Contact

Service d'information DFJP
T
+41 58 462 18 18
Contact