Plan d’action national contre la radicalisation et l’extrémisme violent

Communiqués, DFJP, 12.09.2016

Berne. Jeudi 8 septembre 2016, la plateforme politique du Réseau national de sécurité a chargé son délégué d’élaborer un plan d’action national contre la radicalisation et l’extrémisme violent.

La plateforme politique du Réseau national de sécurité a chargé son délégué d’élaborer d’ici le deuxième semestre 2017 un plan d’action national contre la radicalisation et l’extrémisme violent, en collaboration avec la Confédération, les cantons, les villes et les communes. Les comités des conférences des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) et de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) ont été consultés à ce sujet et ont approuvé ce mandat. Le projet bénéficie également du soutien de la Délégation du Conseil fédéral pour la sécurité.

Le rapport « Mesures de prévention de la radicalisation - État des lieux en Suisse », publié le 4 juillet dernier, constituera la principale base de travail pour l’élaboration du plan d’action national. Ce dernier devra notamment préciser les mesures et les recommandations formulées dans le rapport. Il aura pour but de prévenir toutes les formes de radicalisation politique et idéologique ainsi que l’extrémisme violent. L’implication des villes et des communes est primordiale, le rapport du 4 juillet ayant souligné l’importance d’une approche intégrale de la prévention de la radicalisation, en étroite collaboration avec les acteurs locaux.

Le plan d’action national sera élaboré par le bureau du Réseau national de sécurité, en association avec des représentants de la Confédération, des cantons, des villes et des communes, puis sera présenté aux instances politiques concernées. 

vers le haut Dernière modification 12.09.2016

Contact

Contact / renseignements

Renato Kalbermatten Secrétariat général DDPS
T
+41 58 464 88 75
Contact