Favoriser l'intégration des réfugiés dans l'économie

Communiqués, SEM, 06.12.2017

Le secrétaire d'État Mario Gattiker a confié à l'ancien ambassadeur extraordinaire chargé de la collaboration internationale en matière de migrations, Eduard Gnesa, un mandat de délégué aux réfugiés et à l'économie. Pendant six mois, Eduard Gnesa aura pour mission d'informer les entreprises privées et les associations économiques des possibilités d'employer des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire. L'objectif consiste à proposer à ces personnes des emplois et des places d'apprentissage appropriés afin de les intégrer dans le monde du travail d'une manière qui profite à chacun.

Ces dernières années, le nombre de réfugiés reconnus et de personnes admises à titre provisoire qui restent durablement en Suisse a fortement augmenté. Beaucoup d'entre eux sont jeunes et ont un potentiel professionnel qui n'est qu'insuffisamment mis à profit. La Confédération et les cantons ont reconnu la nécessité d'agir dans ce domaine et ils ont d'ores et déjà pris des mesures supplémentaires en vue de favoriser l'intégration professionnelle de ces personnes. En contrepartie, on attend des réfugiés reconnus et des personnes admises à titre provisoire qu'ils s'efforcent d'être rapidement aptes à s'intégrer dans le marché du travail ou à suivre une formation.

Les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire font partie du réservoir de main-d'œuvre de notre pays

Les réfugiés, les personnes admises à titre provisoire et les autres personnes qui ne parviennent pas à s'insérer d'emblée sur le marché du travail ne peuvent entrer dans la vie professionnelle que s'il existe suffisamment d'emplois et de places d'apprentissage. Cette condition n'est pas remplie à l'heure actuelle. Par conséquent, il convient de créer, à moyen terme, des places d'apprentissage et des emplois supplémentaires pour les réfugiés et les personnes admises à titre provisoire, qui font partie du réservoir de main-d'œuvre de notre pays. Si l'on parvient à intégrer ces personnes dans le monde du travail, il ne sera plus nécessaire d'embaucher autant de travailleurs qu'auparavant à l'étranger.

Le délégué aux réfugiés et à l'économie aura pour tâche d'informer les entreprises et les associations économiques des possibilités d'employer des réfugiés reconnus et des personnes admises à titre provisoire. De plus, il devra sensibiliser les milieux économiques à ces questions. Son mandat est limité à six mois. Un bilan sera alors tiré avant de décider de la suite à donner à ce mandat.

vers le haut Dernière modification 06.12.2017

Contact

Contact / renseignements

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact