Centre fédéral pour requérants d'asile prévu à Lyss : le canton de Berne, la ville de Berne et la Confédération examinent d'autres sites

Communiqués, SEM, 13.12.2017

La Confédération, le canton de Berne et la ville de Berne lancent un groupe de travail commun qui sera chargé d'examiner des emplacements susceptibles d'abriter un centre fédéral pour requérants d'asile (CFA) sur le territoire de la ville de Berne. Ce centre assumera des tâches procédurales. La ville de Berne est prête à apporter son soutien pour trouver une telle solution. En contrepartie, le canton de Berne fait une concession à la ville de Berne pour les tâches particulières qu'elle assume. Jusqu'à ce qu'un tel emplacement soit trouvé, le site prévu à Lyss restera inscrit dans le plan sectoriel Asile (PSA) de la Confédération.

Lundi 27 novembre 2017, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a rencontré des représentants du Conseil-exécutif bernois et du conseil municipal de la ville de Berne. Ont participé à cette réunion à l'invitation de la cheffe du Département fédéral de justice et police : Hans-Jürg Käser, conseiller d'État et directeur de la police et des affaires militaires du canton de Berne, Christoph Neuhaus, conseiller d'État et directeur de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques du canton de Berne, Alec von Graffenried, maire de Berne, et Franziska Teuscher, conseillère municipale de Berne.

Madame Sommaruga et les représentants du canton et de la ville de Berne ont convenu de constituer sans délai un groupe de travail commun. Ce groupe examinera les emplacements susceptibles d'abriter un CFA assumant des tâches procédurales dans la ville de Berne. Ce CFA devra être opérationnel au plus tard fin 2023 afin de remplacer l'actuel centre pour requérants d'asile sis dans l'ancien Zieglerspital. La ville et le canton de Berne ainsi que le Secrétariat d'État aux migrations ont signé une déclaration d'intention en ce sens. Interrogée à ce sujet par la Confédération en amont de la rencontre, la ville de Berne s'était déjà déclarée prête à évaluer d'éventuels emplacements.

Le CFA prévu dans la future région procédurale de Berne devra disposer d'au moins 350 places, être accessible toute l'année et pouvoir être exploité de manière économique. Jusqu'à ce qu'un site remplissant ces critères soit trouvé, Lyss restera inscrit en "coordination en cours" dans le PSA de la Confédération, qui sera bientôt soumis au Conseil fédéral. Le Conseil-exécutif du canton de Berne a demandé à la Confédération de renoncer au site de Lyss et de le retirer du PSA. La décision d'implantation définitive sera prise ultérieurement.

vers le haut Dernière modification 13.12.2017

Contact

Secrétariat d’État aux migrations:

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact

Canton de Berne: 

Hans-Jürg Käser, Conseiller d'État et directeur de la police et des affaires militaires

T +41 31 633 47 23

Ville de Berne: 

Franziska Teuscher, conseillère municipale et directrice de l'éducation, des affaires sociales et du sport

T +41 31 321 64 33