Visite du ministre grec délégué à la politique migratoire au centre pilote pour les procédures d’asile accélérées

Communiqués, DFJP, 20.02.2018

La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) Simonetta Sommaruga a reçu mardi à Zurich le ministre grec délégué à la politique migratoire Ioannis Mouzalas pour une rencontre de travail. Les deux ministres se sont entretenus de questions actuelles touchant aux migrations et ont visité le centre pilote pour les procédures d'asile accélérées. L’essai pilote mené à Zurich a valeur d’exemple et suscite un vif intérêt : plus de 45 délégations internationales ont visité le centre au cours des quatre dernières années.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga salue le ministre grec délégué à la politique migratoire Iannis Mouzalas
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga salue le ministre grec délégué à la politique migratoire Iannis Mouzalas (photo : DFJP)

Madame Sommaruga a présenté à Monsieur Mouzalas les nouvelles procédures d’asile testées depuis 2014 à Zurich. Cette réforme fondamentale de la procédure d’asile a été acceptée par deux tiers des votants en 2016 et sera étendue à toute la Suisse en 2019. Les expériences issues de cet essai pilote sont très positives. Des évaluations indépendantes montrent que les nouvelles procédures permettent de réduire d’un tiers la durée de traitement des demandes d’asile, avec un tiers de recours en moins. Quant au nombre de requérants qui rentrent volontairement dans leur pays, il est trois fois plus élevé qu’avec les procédures ordinaires. Le ministre grec et sa délégation se sont aussi tout particulièrement intéressés à la représentation juridique indépendante, aux prestations de conseil en vue du retour et au rapatriement des requérants d’asile déboutés. La cheffe du DFJP a expliqué que l’accélération des procédures aura aussi pour effet de réduire le nombre de demandes d’asile faiblement motivées déposées en Suisse. Les nouvelles procédures sont dans l’ensemble équitables et efficaces, et aussi moins onéreuses. La crédibilité de la politique suisse de l’asile s’en trouvera ainsi renforcée, a affirmé la conseillère fédérale.

Coopération européenne

Parallèlement à la visite du centre pilote, Madame Sommaruga et Monsieur Mouzalas se sont aussi entretenus de la situation actuelle en Grèce en matière d’asile et de migrations, et des développements dans ce domaine au niveau européen. Durant le voyage qu’elle avait effectué avec Monsieur Mouzalas l’an dernier dans un centre d’accueil et d’enregistrement de l’UE sur l’île de Lesbos, la conseillère fédérale avait pu se rendre compte sur place des conditions d’accueil des requérants d’asile en Grèce. Elle s’était félicitée des démarches importantes entreprises par le pays pour développer les capacités du système de l’asile et avait réaffirmé à son homologue le soutien de la Suisse.

Les échanges ont en outre porté sur le programme européen de relocalisation de requérants d’asile à partir de l’Italie et de la Grèce, qui s’est officiellement achevé en septembre 2017. La Suisse, qui a pris part à cette initiative sur une base volontaire, a accueilli 1500 personnes depuis 2016, dont 580 qui se trouvaient en Grèce, et a pu clore son programme de prise en charge au début de cette année. La cheffe du DFJP et le ministre grec délégué à la politique migratoire étaient unanimes quant à la nécessité d’instaurer un mécanisme de répartition entre les États Dublin pour relever les défis en matière de migrations. Et d’ajouter qu’une coopération étroite et des contacts continus entre les États européens seront indispensables à l’avenir également.

vers le haut Dernière modification 20.02.2018

Contact

Service d'information DFJP
T
+41 58 462 18 18
Contact