Renforcer la coopération policière avec la Bulgarie : le message est transmis au Parlement

Le Conseil fédéral entend renforcer la coopération policière avec la Bulgarie. Lors de sa séance du 20 juin 2018, il a adopté le message portant approbation de l'accord entre la Suisse et la Bulgarie sur la coopération policière et l'a transmis au Parlement. Le réseau d'accords bilatéraux que la police suisse tisse avec les pays d'Europe du Sud-est est ainsi complété.

La Bulgarie compte parmi les principaux pays d'origine des femmes qui se prostituent en Suisse et risquent par là de tomber dans les filets de la traite des êtres humains. Des groupes et des individus exploitant des victimes originaires de ce pays sont visés par plusieurs enquêtes de police. Ces dernières années, des ressortissants bulgares ont aussi été impliqués dans des cambriolages et vols à l'étalage en Suisse. Des malfaiteurs isolés et des groupes criminels d'origine bulgare opèrent également comme passeurs et dans le crime organisé.

Ces liens criminels amènent le Conseil fédéral à vouloir intensifier la coopération policière avec la Bulgarie. L'accord en ce sens doit permettre d'accélérer l'échange d'informations policières et de renforcer le travail d'enquête. La Bulgarie, État membre de l'Union européenne, n'est pas encore entièrement intégrée dans la coopération Schengen ; dans ce contexte aussi, le nouvel accord comble une lacune dans la coopération policière avec ce pays.

La Suisse a déjà conclu des accords similaires avec le Monténégro, la Roumanie, le Kosovo, l'Albanie, la Bosnie et Herzégovine, la Macédoine et la Serbie. Cette entente avec la Bulgarie vient ainsi compléter le réseau d'accords tissé avec les pays d'Europe du Sud-est.

Documentation

Dernière modification 20.06.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de la police
Guisanplatz 1A
CH-3003 Berne
T +41 58 463 13 10

Imprimer contact

https://www.ejpd.admin.ch/content/ejpd/fr/home/aktuell/news/2018/2018-06-200.html