Asile : statistiques du 3e trimestre 2019

Communiqués, SEM, 22.10.2019

Au troisième trimestre 2019, 3690 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 0,7% de plus qu’à la même période de 2018. Sur l’ensemble des neuf premiers mois de l’année, il y a eu au total 10 719 demandes, soit un recul de 6,7% par rapport à la même période de l’année passée. Pendant le mois de septembre 2019, 1197 demandes ont été enregistrées, ce qui représente une augmentation de 9,1% en comparaison avec le mois de septembre 2018.

Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a traité, pendant le mois de septembre, 1709 demandes d’asile en première instance. Parmi elles, 246 ont abouti à une décision de non-entrée en matière (dont 203 sur la base de l’accord de Dublin), 497 à l’octroi de l’asile et 447 à l’admission provisoire. Le nombre de cas en suspens en première instance s’élève à 9502; il a baissé de 298 unités par rapport au mois précédent.

Pendant le mois de septembre, 504 personnes ont quitté la Suisse sous le contrôle des autorités ou ont été rapatriées. La Suisse a demandé la prise en charge de 422 requérants à d’autres États Dublin, et 134 ont été transférés dans l’État compétent. La Suisse a, quant à elle, reçu 413 demandes de prise en charge émanant d’autres États Dublin, et 85 personnes ont été transférées dans notre pays. Depuis le début de l'année, 1372 personnes ont été transférées de la Suisse vers l'Etat Dublin responsable et la Suisse a pris en charge 871 demandeurs d’asile.

En septembre, les principaux pays de provenance des requérants d’asile arrivés en Suisse ont été l’Érythrée (269 demandes ; +46), l’Afghanistan (163 demandes ; +36), la Turquie (121 demandes ; -65), la Syrie (83 demandes ; -16), et l’Algérie (79 demandes ; +5).

Programme de réinstallation

De janvier à fin septembre 2019, 374 personnes sont arrivées en Suisse dans le cadre de la réinstallation menée sous l’égide du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), dont 111 durant le mois de septembre. La Suisse prévoit d’accueillir en 2019 dans ce contexte jusqu’à 800 personnes particulièrement vulnérables, en provenance avant tout de la région du conflit syrien.

Infos complémentaires

Documentation

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 22.10.2019

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact