Statistiques en matière d’asile 2019

Communiqués, SEM, 31.01.2020

En 2019, 14 269 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, soit 6,5 % de moins que l’année précédente. La dernière année au cours de laquelle le nombre de demandes d’asile avait été encore moins élevé est 2007. Pour 2020, le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) s’attend à enregistrer environ 15 000 nouvelles demandes d’asile (± 2000).

En 2019, 14 269 personnes ont demandé l’asile en Suisse, soit 986 de moins qu’en 2018. Ce résultat s’explique principalement par la poursuite du recul de la migration par la Méditerranée centrale et le maintien de l’accord de contrôle des migrations conclu entre l’UE et la Turquie.

Principaux pays de provenance

L’Érythrée est restée en 2019 le principal pays de provenance des requérants d’asile (2899 demandes). L’Afghanistan (1397 demandes), la Turquie (1287) et la Syrie (1100) comptent aussi parmi les pays de provenance importants.

Demandes d’asile ayant abouti à une décision de première instance

En 2019, le SEM a traité 19 140 demandes d’asile en première instance. 5551 personnes ont obtenu l’asile, pour un taux de reconnaissance de la qualité de réfugié (octroi de l’asile) de 31,2 % (contre 25,9 % en 2018). Le taux de protection (octroi de l’asile ou admission provisoire après une décision de première instance) s’est ainsi élevé à 59,3 % (contre 59,3 % en 2018). Le nombre de cas en suspens en première instance s’est quant à lui monté à 8377 demandes d’asile, soit 3217 de moins qu’à fin 2018.

En 2019, 1631 personnes ont quitté volontairement la Suisse (contre 1613 en 2018). 2985 ont été soit rapatriées vers leur État d’origine, soit renvoyées vers un État tiers (contre 3266 en 2018) ; 1521 autres ont été transférées dans un État Dublin (contre 1560 en 2018).

Procédures accélérées

La loi sur l’asile révisée, qui se caractérise par l’accélération des procédures, est entrée en vigueur le 1er mars 2019. Depuis cette date et jusqu’à la fin de l’année 2019, 5837 décisions d’asile ont été rendues sous le nouveau régime procédural. Parmi elles, 3525 ont fait l’objet d’une procédure accélérée, 492 d’une procédure étendue, 1656 d’une procédure Dublin et 164 d’une autre procédure de réadmission.

Réinstallation

Le 9 décembre 2016, la Suisse a décidé d’accueillir un maximum de 2000 victimes du conflit syrien sur une période de deux ans. De janvier à avril 2019, 397 personnes à protéger sont entrées en Suisse au titre de cette décision, ce qui porte à 1993 le nombre de réfugiés finalement admis dans notre pays grâce à ce contingent.

Soucieux de poursuivre l’engagement de la Suisse en matière de réinstallation, le Conseil fédéral a décidé, le 30 novembre 2018, d’accorder protection à 800 réfugiés supplémentaires au maximum sur une année. Fin 2019, 617 d’entre eux avaient déjà été admis dans le cadre de ce contingent. Les quelque 180 réfugiés qu’il reste encore à accueillir avant de pouvoir clore ce programme arriveront sur notre territoire au printemps 2020.

Demandes d’asile projetées pour 2020

Dans son scénario le plus probable, le SEM table sur l’arrivée d’environ 15 000 nouvelles demandes d’asile (± 2000) en 2020. Compte tenu des nombreux foyers de crise et de conflits qui sévissent au Proche-Orient et sur le continent africain, le potentiel migratoire reste élevé. Par conséquent, une nouvelle hausse du nombre de demandes d’asile reste possible en 2020.

Infos complémentaires

Dossier

Nouvelles

vers le haut Dernière modification 31.01.2020

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact