Coronavirus: réouverture temporaire de la caserne de Boltigen comme centre fédéral pour requérants d’asile

Communiqués, SEM, 21.04.2020

En accord avec le canton de Berne, le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) a décidé d’exploiter temporairement l’ancienne caserne de Boltigen en tant que centre fédéral pour requérants d’asile. Cette mesure permettra d’augmenter les capacités d’hébergement dans le domaine de l’asile tout en respectant les recommandations formulées par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) afin d’éviter les infections au coronavirus.

Dans le cadre des mesures visant à lutter contre le coronavirus, le SEM ouvre de nouveaux hébergements en divers endroits du pays. Cette mesure permet d’augmenter le nombre de places d’hébergement et, ainsi, de respecter pleinement les recommandations de l’OFSP sur la protection contre le coronavirus, en particulier les recommandations concernant les distances à garder.

Le CFA de Kappelen étant momentanément fermé à cause d’un dommage au bâtiment, le CFA sur le site de l’ancien hôpital Ziegler est le seul actuellement disponible dans la région de Berne.

Le SEM a décidé de remettre en service un immeuble appartenant au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) situé sur la commune de Boltigen et de l’exploiter temporairement comme CFA. L’ancienne caserne avait déjà été mise à la disposition du SEM pour héberger des requérants d’asile entre 2016 et 2019 et avait fait office de CFA pendant un an. À l’époque, il n’avait pas été prévu de maintenir ce centre en activité. La décision de le rouvrir découle de la situation exceptionnelle que nous connaissons.

Dans un premier temps, seules 50 des 120 places du CFA de Boltigen seront utilisées, de manière à respecter les recommandations émises par l’OFSP pour éviter les infections au coronavirus. Le CFA sera utilisé pour une durée maximale d’un an. Les travaux préparatoires nécessiteront plusieurs semaines.

Un plan d’exploitation éprouvé

Le CFA de Boltigen sera remis en service conformément au plan d’exploitation qui a déjà fait ses preuves dans les autres CFA de Suisse. Celui-ci réglemente toutes les questions liées à l’encadrement, à l’hébergement et à la sécurité dans les CFA. Comme à son habitude, le SEM mandatera des prestataires de services externes pour assurer l’encadrement des requérants d’asile et la sécurité à l’intérieur et autour du centre.

Mesures prises pour lutter contre le coronavirus dans les CFA

Les mesures ordonnées pour empêcher la propagation du coronavirus seront mises en œuvre à Boltigen de la même manière que dans tous les autres CFA. Concrètement, cela signifie que l’hébergement et l’encadrement sont organisés en tenant compte de la distance nécessaire entre les requérants. Les repas se déroulent en plusieurs services, dans le respect des règles de distanciation sociale. Les séances sont limitées à cinq participants, espacés d’au moins deux mètres les uns des autres. Quant aux transferts entre les centres, ils sont limités au strict minimum. Enfin, autre élément important, l’information des requérants d’asile passe par un entretien personnel et du matériel d’information traduit en 15 langues.

vers le haut Dernière modification 21.04.2020

Contact

Information et communication SEM
T
+41 58 465 78 44
Contact