"Mes amis sont déçus"

Interviews, DFJP, 24.12.2005. Schweizer Illustrierte, Christine Zwygart

Tout ce que Christoph Blocher entreprend, il le fait avec passion. Doté d’une grande acuité intellectuelle, il semble animé d’un feu sacré. Christoph Blocher ne laisse personne indifférent, tant les politiciens que l’homme de la rue. On l’aime ou on le déteste, il n’y a pas de demi-mesure. Grande figure de l’opposition il y a plus de deux ans, il a réussi à se faire élire au Conseil fédéral. "Je suis heureux d’avoir accepté cette fonction" explique le Conseiller fédéral âgé aujourd’hui de 65 ans. Il estime que le bilan des premiers 24 mois passés au Conseil fédéral est positif. Ses collègues ne l’ont ni stigmatisé, ni bloqué dans ses projets. "J’ai largement atteint mes objectifs, voire même davantage".

Ce document n'est pas disponible en français. Veuillez consulter la version allemande.

vers le haut Dernière modification 24.12.2005