"Les chefs n’iront pas en prison et il n’y aura pas d’amendes pour les entreprises"

Interviews, DFJP, 03.02.2017. Tages-Anzeiger; Andreas Valda

Tages-Anzeiger: "Simonetta Sommaruga explique que les quotas de femmes envisagés pour les directions d’entreprises sont très modérés et tout à fait supportables."

Ce document n'est pas disponible en français. Veuillez consulter la version allemande.

vers le haut Dernière modification 03.02.2017