Intégration professionnelle de personnes en situation de handicap au DFJP

L’administration fédérale est l’un des plus importants employeurs de Suisse. Les parcours de ses collaboratrices et ses collaborateurs et les différentes tâches qu’elle assume reflètent la société suisse dans toute la diversité de ses acteurs. L’administration fédérale a un rôle de modèle, que ce soit au niveau national ou international, et reconnaît la portée de sa responsabilité sociale. Elle attache ainsi une grande importance à l’intégration professionnelle et à la réintégration de personnes en situation de handicap.

Le Département fédéral de justice et police (DFJP) s’engage lui aussi en faveur de l’égalité en favorisant un cadre de travail non-discriminant. Il s’emploie à appliquer ces valeurs dans le domaine aussi, notamment, de la formation professionnelle.

Des jeunes en situation de handicap sont régulièrement recrutés pour des stages ou des apprentissages. Ce bulletin vous présente les débuts de l’un d’eux au DFJP.


Gilles Gfeller

Le 1er février 2018, Gilles Gfeller a commencé un stage de praticien en travail de bureau INSOS* d’une durée de six mois. Gilles souffre d’une forte déficience visuelle. Il possède une vision résiduelle de 1,6 %. Un sens du toucher très développé, une bonne ouïe et une canne blanche lui permettent de rester parfaitement mobile.

Préparer le stage de Gilles a été un défi sortant de l’ordinaire. Des entretiens et de nombreux tests, notamment informatiques, ont été nécessaires pour déterminer quelles tâches seraient compatibles avec le handicap visuel de Gilles.

 

Ce stage est enrichissant pour tous les intervenants. À la nouveauté s’ajoute l’inconnu. Tant de choses donnent à réfléchir. Certaines ne semblent plus aussi évidentes… pour les voyants justement !

 


* INSOS : Association de branche nationale des institutions pour personnes avec handicap La Formation Pratique (FPra) selon INSOS est une offre de formation professionnelle à bas seuil, adaptée aux ressources individuelles. Elle donne la possibilité aux jeunes n’ayant pas accès à une formation professionnelle initiale reconnue d’obtenir une attestation faisant état de leurs compétences professionnelles.

 

Interview de Gilles Gfeller

Qu’est-ce qui te plaît le plus jusqu’ici à fedpol ?
J’apprécie la diversité des tâches que j’ai à accomplir. Les différents domaines dans lesquels fedpol intervient m’intéressent aussi beaucoup.

Quelle a été ta première impression du Service postal ?
Je serais prêt à y travailler 24 heures d’affilée ! L’équipe a beaucoup d’humour et ça me plaît. Cela me motive et m’encourage dans mon rêve de trouver un emploi dans le premier marché du travail.

Qu’apprécies-tu actuellement dans ton travail au Service postal ?
J’aime beaucoup les tournées de distribution du courrier que nous faisons dans les différentes tours et dans les services externes, dans les environs de Berne. Les tâches qui me sont confiées sont axées spécifiquement sur mes points forts et je peux ainsi me spécialiser dans des activités particulières du travail de bureau. Je veux accumuler de nombreuses expériences pratiques pour mon avenir professionnel.
 

Gilles Gfeller peut compter sur le soutien sans faille de l’équipe de la Formation professionnelle DFJP, de son praticien formateur et de ses collègues de fedpol.

Nous espérons pouvoir contribuer, par ce stage, à ce que Gilles puisse réaliser son rêve.

vers le haut Dernière modification 02.05.2018