Restrictions d’entrée pour les ressortissants de pays à risque

Situation actuelle

Depuis le 15 juin 2020, l’ensemble des États Schengen, les pays membres de l’UE et les micro-États européens ne sont plus considérés comme pays à risque. Il en va de même pour certains États tiers depuis le 20 juillet 2020 (voir Liste des pays qui ne sont pas des pays à risque). L’entrée en Suisse en provenance de ces pays ne fait plus l’objet de restrictions liées au coronavirus et est à nouveau soumise aux conditions d’entrée ordinaires.
Conditions d’entrée ordinaires

Tous les autres ressortissants d’États tiers ne peuvent toujours pas entrer en Suisse pour y passer des vacances, pour y rendre visite à quelqu’un ou pour tout autre motif s’ils arrivent directement d’un pays à risque : les entrées en provenance d’un pays à risque pour des séjours sans autorisation de moins de 90 jours continuent de n’être accordées qu’en cas d’absolue nécessité.

 
Indépendamment de ces restrictions d’entrée, toute personne entrant en Suisse en provenance de certains pays doit se mettre en quarantaine : 
États et zones présentant un risque élevé d'infection

Veuillez-vous renseigner à ce sujet auprès de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP):
Office fédéral de la santé publique
   

Informations plus détaillées pour les personnes des États de l’UE/AELE
Informations plus détaillées concernant les voyages dans les États de l’UE
   

Coronavirus : la Suisse lève les restrictions pour tous les États de l’UE/AELE
Communiqué de presse du 12 juin 2020

Coronavirus : les travailleurs d’États tiers à nouveau admissibles en Suisse
Communiqué de presse du 24 juin 2020

Coronavirus : entrée en Suisse des partenaires de vie originaires d’États tiers de nouveau autorisée à partir du 3 août prochain
Communiqué de presse du 30 juillet 2020

Liste des pays qui ne sont pas des pays à risque

Les conditions d’entrée ordinaires s’appliquent à tous les voyageurs en provenance directe des États suivants :

États Schengen :

Allemagne
Autriche
Belgique
Danemark
Espagne
Estonie
Finlande
France
Grèce
Hongrie
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Norvège
Pays-Bas
Pologne
Portugal
République tchèque
Suède
Slovaquie
Slovénie

États de l’UE et micro-États européens, ainsi que certains États tiers :

Andorre
Australie
Bulgarie
Canada
Chypre
Corée du Sud
Croatie
Géorgie
Irlande
Japon
Monaco
Nouvelle-Zélande
Roumanie
Rwanda
Saint-Marin
Thaïlande
Tunisie
Uruguay
Vatican / Saint-Siège

Tous les autres États sont considérés comme pays à risque et figurent sur la liste des pays à risque de l’ordonnance 3 COVID-19. Des restrictions d’entrée continuent de s’appliquer aux personnes en provenance de ces pays.

La liste des pays à risque peut être mise à jour en fonction de l’évolution de la situation. Nous vous invitons donc à consulter cette page régulièrement.

Aide de lecture / exemples :

  • Un citoyen suisse peut entrer en Suisse en provenance de n’importe quel pays. Il en va de même des personnes bénéficiant de la libre circulation des personnes (voir la question « Qui bénéficie de la libre circulation des personnes ? » dans les FAQ. Pour toutes ces personnes, la liste du SEM des pays à risque n’a pas d’importance. Elles peuvent cependant être soumises à l’obligation de se mettre en quarantaine en Suisse. Veuillez vous informer à ce sujet sur le site de
    l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).
  • Un ressortissant d’un État tiers ne peut pas entrer en Suisse depuis un pays à risque (les États-Unis ou le Royaume-Uni, par ex.), même s’il transite pendant le voyage par un pays qui n’est pas jugé à risque (le Canada, par ex.).
  • En revanche, un ressortissant d’un État tiers peut entrer en Suisse depuis un pays qui n’est pas jugé à risque (l’Australie, par ex.), pour autant qu’il remplisse les conditions d’entrée ordinaires. Cette règle s’applique même si la personne transite par l’aéroport d’un pays à risque (la Turquie, par ex.), à condition qu’elle ne quitte pas la zone internationale de transit de l’aéroport (et, donc, n’entre pas dans ledit pays).

Conditions d’entrée ordinaires

Coronavirus : masque obligatoire dans les transports publics, quarantaine pour les personnes provenant des régions à risque et levée de certaines restrictions d’entrée à compter du 20 juillet
Communiqué de presse du Conseil Fédéral du 1er juillet 2020

Quarantaine et autres mesures sanitaires aux frontières

Depuis le 6 juillet 2020, indépendamment de ces restrictions d’entrée, toute personne entrant en Suisse en provenance d’un pays ou d’une région avec un taux d’infection élevé doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP), qui est compétent pour cette mesure, tient sa propre liste des États et régions dans lesquels le risque d’infection est élevé :

FAQ

Dernière modification 31.08.2020

Début de la page