<<
>>
La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter et le secrétaire d’État à l’Intérieur Sajid Javid signent une déclaration d’intention
Karin Keller-Sutter à Londres pour une visite de travail

Le Royaume-Uni et la Suisse approfondissent leur collaboration dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité. La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP), a signé une déclaration d’intention en ce sens avec son homologue à Londres le 10 juillet 2019. Elle a également signé un accord relatif à l’admission de main-d’œuvre sur le marché du travail de l’autre partie contractante pour le cas où le Royaume-Uni sortirait de l’UE sans accord.

Échanges directs avec la population: les conseillères fédérales Karin Keller-Sutter (à droite) et Viola Amherd (à gauche)
Excursion du Conseil fédéral en Suisse centrale

Trois cantons – Schwyz, Uri et Nidwald – étaient au programme de l’édition 2019 de la traditionnelle excursion du Conseil fédéral. La sortie annuelle a débuté par une visite du Musée des Chartes fédérales à Schwyz, suivie d’un apéritif avec la population. Une croisière sur le lac des Quatre-Cantons a ensuite emmené les membres du gouvernement à Altdorf, pour une nouvelle rencontre avec la population locale. Le deuxième jour, le voyage s’est poursuivi par une randonnée dans les gorges de Schöllenen. Les conseillers fédéraux ont ensuite pu échanger à Stans avec les citoyennes et les citoyens de Nidwald. Pour couronner leur sortie annuelle, ils se sont rendus dans une ferme de montagne.

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter serre la main du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi devant les drapeaux de l’ONU et de la Suisse
Visite du Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi

Pour leur première rencontre, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter et le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés Filippo Grandi ont discuté de la situation précaire en Lybie. Ils ont aussi évoqué l’accélération des procédures d’asile en Suisse et le rôle du HCR en Érythrée.

*
Le Conseil fédéral dit non à l’initiative de limitation

Le 7 juin 2019, le Conseil fédéral a adopté, à l’intention du Parlement, son message relatif à l’initiative dite de limitation. Il y confirme son non à l’initiative. L’acceptation de cette initiative signifierait l’abandon de la libre circulation des personnes avec l’UE. L’emploi en Suisse serait menacé et la voie bilatérale poursuivie avec l’UE serait fondamentalement remise en cause.

Image d’illustration: terrorisme
Terroristes potentiels : le Conseil fédéral propose de nouveaux instruments

La police doit se voir doter de nouveaux instruments pour gérer les terroristes potentiels. Lors de sa séance du 22 mai 2019, le Conseil fédéral a adopté le message concernant la loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT). Les possibilités existantes en sont par là complétées de manière ciblée. Sont notamment prévues l'obligation de se présenter, l'interdiction de périmètre ou – en dernier recours – l'assignation à une propriété. La Confédération doit pouvoir ordonner ces mesures au cas par cas sur demande des cantons.

Tweets

Thèmes actuels

*

Initiative de limitation : le Conseil fédéral ne veut pas dénoncer la libre circulation des personnes

Le Conseil fédéral propose de rejeter l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) » sans lui opposer de contre-projet. Lors de sa séance du 7 juin 2019, il a adopté son message à l’intention du Parlement. L’initiative exige que le Conseil fédéral mette tout en œuvre, par la voie de la négociation, pour que l’accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu avec l’UE cesse d’être en vigueur dans un délai d’un an ou, en cas d’échec, qu’il dénonce unilatéralement cet accord. Une dénonciation unilatérale de l’ALCP mettrait aussi un terme aux six autres accords bilatéraux I. Ces accords garantissent aux entreprises suisses un accès presque sans discriminations au marché intérieur de l’UE dans des secteurs économiques importants. Une acceptation de l’initiative aurait des conséquences néfastes pour l’économie suisse : elle menacerait directement de nombreux emplois dans notre pays et remettrait globalement en cause la voie bilatérale poursuivie avec l’UE.

Tweets

Conseillère fédérale

Portrait de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter
(Photo: DFJP)

Karin Keller-Sutter

Après avoir été élue au Conseil fédéral le 5 décembre 2018 par les Chambres réunies, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a officiellement pris les rênes du Département fédéral de justice et police le 1er janvier 2019.

Formation professionnelle au DFJP