<<
>>
Image d’illustration: téléphone
Statistique de la surveillance des télécommunications : chiffres stables en 2018

En 2018, le nombre de mesures de surveillance ordonnées par les autorités suisses de poursuite pénale et par le Service de renseignement de la Confédération (SRC) au Service Surveillance de la correspondance par poste et télécommunication (Service SCPT) est resté à peu près stable par rapport à l’année précédente. Les chiffres montrent qu’une surveillance des télécommunications est utilisée dans environ 1,5 % de l’ensemble des infractions enregistrées. Ce rapport est le plus élevé pour les crimes et délits créant un danger collectif, les crimes et délits contre l’administration de la justice et pour le trafic de stupéfiants. Pour la première fois, tous les chiffres sont présentés dans une statistique dynamique publiée sur le site du Service SCPT.

Conférence de presse du 19 mai 2019
Oui à la révision partielle de la loi sur les armes

Les citoyennes et les citoyens suisses ont accepté la révision partielle de la loi sur les armes à 63,7 % des voix. Ce oui est aussi un oui à la mise en œuvre de la directive actualisée de l’UE sur les armes. Le Conseil fédéral va fixer vraisemblablement au 1er août 2019 la date de l’entrée en vigueur de la loi et de son ordonnance.

Conférence de presse du 15 mai 2019
Le Conseil fédéral renforce l’encouragement du potentiel de main-d’œuvre indigène

La libre circulation des personnes avec l’UE contribue à couvrir les besoins en spécialistes. Afin néanmoins que les entreprises suisses recrutent en priorité en Suisse les travailleurs qualifiés dont elles ont besoin, le Conseil fédéral a adopté, lors de sa séance du 15 mai 2019, une série de mesures visant à encourager le potentiel de la main-d’œuvre locale. Ces mesures ont pour but de préserver la compétitivité des seniors sur le marché de l’emploi, de faciliter la réinsertion professionnelle des chômeurs difficiles à placer et de permettre aux étrangers vivant en Suisse de mieux s’intégrer dans le monde du travail.

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter parle lors de la commémoration des 75 ans du bombardement de Schaffhouse, le 1er avril 1944
Commémoration du bombardement de Schaffhouse en 1944

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter représente le gouvernement suisse lors du 75e anniversaire du bombardement de Schaffhouse: «Espérons que jamais ne se reproduise ce qui est arrivé il y a 75 ans. Mais les crises et les tensions peuvent brusquement aussi concerner la Suisse. Même notre neutralité ne nous en protège pas. La Suisse n’est pas une île.»

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter pose pour un portrait
En fonction depuis trois mois, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter expose ses priorités

"Sécurité et emploi" : tels sont les deux thèmes que la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter entend placer au cœur de son action. Au terme de ses trois premiers mois en fonction, elle a rencontré la presse, dans le port de Romanshorn, pour parler des dossiers prioritaires à ses yeux. La conseillère fédérale a souligné que le travail au DFJP lui plaisait beaucoup et qu’elle était enchantée de la grande diversité des thèmes traités dans son département.

Allocution prononcée par la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter

Tweets

Thèmes actuels

Initiative de limitation - le Conseil fédéral opposé à la dénonciation de la libre circulation des personnes

Lors de sa séance du 30 novembre 2018, le Conseil fédéral a pris une décision de principe concernant l’initiative populaire "Pour une immigration modérée (initiative de limitation)" : il propose de rejeter l’initiative sans lui opposer de contre-projet. La dénonciation de la libre circulation des personnes remettrait fondamentalement en question la voie bilatérale poursuivie avec l’Union européenne et aurait des répercussions négatives considérables pour la Suisse sur les plans économique et scientifique. Le Département fédéral de justice et police (DFJP) soumettra un message au Conseil fédéral d’ici au 31 août 2019.

Tweets

Conseillère fédérale

Portrait de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter
(Photo: DFJP)

Karin Keller-Sutter

Après avoir été élue au Conseil fédéral le 5 décembre 2018 par les Chambres réunies, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a officiellement pris les rênes du Département fédéral de justice et police le 1er janvier 2019.

Formation professionnelle au DFJP