<<
>>
De gauche à droite: Christian Varone (vice-président de la CCPCS), Hans-Jürg Käser (directeur de l’ENRS 19), la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter et le conseiller d’État Urs Hofmann (président de la CCDJP)
ERNS 19: gestion d’une situation de crise terroriste

Les 52 heures d'exercice continu viseront à tester les structures et les processus de sécurité en vigueur appliqués dans notre pays en cas de menace terroriste durable. À l’occasion de la conférence de presse donnée ce matin au Centre de presse du Palais fédéral, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, accompagnée du président de la CCDJP, le conseiller d’État Urs Hofmann, du vice-président de la CCPCS, Christian Varone, ainsi que du directeur de l’Exercice du Réseau national de sécurité 2019 (ERNS 19), Hans-Jürg Käser, a présenté le cadre de l’exercice d’état-major ERNS 19 qui se déroulera du 11 au 13 novembre 2019.

*
#DFJPnumérique

Entamée il y a une trentaine d’années, la numérisation revêt aussi une importance prioritaire au DFJP, où elle imprègne les activités du département. Le DFJP pilote par exemple les travaux législatifs relatifs au projet de numérisation "Justitia 4.0". Il gère également de nombreux systèmes d’information pour assurer la sécurité de la Suisse et exploite des solutions électroniques utilisées dans le domaine de l’asile. Enfin, il propose aux citoyens et aux entreprises toute une série de services sous forme électronique.

La conseillère fédérale Keller-Sutter rencontre le pape François
Karin Keller-Sutter à Rome pour une canonisation au Vatican et une rencontre avec la ministre de l’Intérieur

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter était à Rome dimanche pour la canonisation de Marguerite Bays (1815-1879). Elle a représenté le Conseil fédéral lors de la cérémonie et rencontré le pape François.

Karin Keller-Sutter à Luxembourg pour la réunion du Conseil JAI

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a participé à la réunion des ministres de la Justice et de l’Intérieur des États Schengen qui s’est tenue à Luxembourg le 8 octobre 2019. Elle y a pointé le scepticisme de la Suisse à l’égard du mécanisme temporaire pour la répartition des personnes interceptées en Méditerranée dont ont discuté les membres du Conseil. Un autre sujet important à l’ordre du jour était l’interopérabilité des systèmes d’information, qui doit permettre notamment de renforcer la protection des frontières extérieures. Madame Keller-Sutter a aussi mis la réunion à profit pour une série de rencontres bilatérales.

Rita Hagl-Kehl, secrétaire d’État parlementaire, Ministère fédéral de la justice et de la protection des consommateurs (Allemagne), Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale, Mauro Pedrazzini, ministre a.i. de la Justice (Liechtenstein), Sam Tanson, ministre de la Justice (Luxembourg), et Andreas Pollak, directeur du Service des affaires européennes et internationales (Autriche)
La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter participe à la rencontre des ministres de la justice des pays de langue allemande au Liechtenstein

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter s’est rendue à Vaduz pour la rencontre des ministres de la justice des pays de langue allemande. Les discussions ont porté notamment sur la numérisation des procédures des autorités de justice et de poursuite pénale, les droits des actionnaires et la gestion de valeurs patrimoniales bloquées. La conseillère fédérale a par ailleurs rencontré son Altesse sérénissime le prince héréditaire Alois de Liechtenstein et le chef du gouvernement du Liechtenstein Adrian Hasler.

Tweets

Thèmes actuels

*

Initiative de limitation : le Conseil fédéral ne veut pas dénoncer la libre circulation des personnes

Le Conseil fédéral propose de rejeter l’initiative populaire « Pour une immigration modérée (initiative de limitation) » sans lui opposer de contre-projet. Lors de sa séance du 7 juin 2019, il a adopté son message à l’intention du Parlement. L’initiative exige que le Conseil fédéral mette tout en œuvre, par la voie de la négociation, pour que l’accord sur la libre circulation des personnes (ALCP) conclu avec l’UE cesse d’être en vigueur dans un délai d’un an ou, en cas d’échec, qu’il dénonce unilatéralement cet accord. Une dénonciation unilatérale de l’ALCP mettrait aussi un terme aux six autres accords bilatéraux I. Ces accords garantissent aux entreprises suisses un accès presque sans discriminations au marché intérieur de l’UE dans des secteurs économiques importants. Une acceptation de l’initiative aurait des conséquences néfastes pour l’économie suisse : elle menacerait directement de nombreux emplois dans notre pays et remettrait globalement en cause la voie bilatérale poursuivie avec l’UE.

Tweets

Conseillère fédérale

Portrait de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter
(Photo: DFJP)

Karin Keller-Sutter

Après avoir été élue au Conseil fédéral le 5 décembre 2018 par les Chambres réunies, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a officiellement pris les rênes du Département fédéral de justice et police le 1er janvier 2019.

Formation professionnelle au DFJP