<<
>>
La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga prononce son discours
Mesures de coercition à des fins d’assistance : Simonetta Sommaruga exprime sa gratitude à la Table ronde

La Table ronde mise en place dans le but de faire la lumière sur les mesures de coercition à des fins d’assistance et les placements extrafamiliaux antérieurs à 1981 a rempli sa mission et a tenu sa dernière séance en février passé. Lors d’une cérémonie qui a eu lieu jeudi à Berne, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a remercié tous les participants pour leur précieux travail. Il en aura coûté aux victimes, mais l’effort en valait la peine : des résultats remarquables ont pu être atteints rapidement, après un silence qui aura duré trop longtemps.

"Dix-sept pays européens bloquent déjà l’accès à certains sites"

Le blocage de l’accès à certains sites est un aspect controversé de la nouvelle loi sur les jeux d’argent. La ministre de la justice Simonetta Sommaruga a répondu aux questions des lecteurs concernant cette mesure et les casinos en ligne.

Illustration agenda commun en matière d’intégration
La Confédération et les cantons lancent un agenda commun en matière d’intégration

Les réfugiés doivent s’insérer plus rapidement dans le monde du travail pour être en mesure de subvenir aux besoins de leur famille. À cette fin, la Confédération et les cantons ont adopté un Agenda Intégration, qui prévoit des investissements plus élevés et des objectifs concrets pour renforcer l’intégration. Cet investissement dans l’intégration profitera à tous et permettra d’économiser des millions à l’avenir.

La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga avec la ministre de la justice Nicole Belloubet, le ministre de l’intérieur Gérard Collomb et le ministre des finances Bruno Le Maire
Plus de 70 Etats, dont la Suisse, se mobilisent pour lutter contre le financement du terrorisme

Plus de 70 Etats – dont la Suisse – et une vingtaine d'organisations se sont engagés à renforcer la lutte contre le financement du terrorisme ce jeudi 26 avril 2018 à l’occasion d’une conférence internationale à Paris. Les participants ont adopté une déclaration comprenant un catalogue de mesures. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga a souligné l’engagement de la Suisse – une des principales places financières au monde – dans cette lutte. Elle représentait la Suisse à cette conférence, en compagnie du secrétaire d’Etat aux questions financières internationales, Jörg Gasser.

coupure de presse
"On se réjouirait à Malte et à Gibraltar"

Dans un entretien paru dans les éditions régionales de la NZZ, la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga met en garde contre le rejet de la loi sur les jeux d’argent : "Celui qui glisse un Non dans l’urne en croyant que rien ne va changer se trompe. Sans cette loi, toujours plus d’argent va partir à l’étranger, dans les caisses d’exploitants de jeux en ligne non autorisés, sans que la population Suisse puisse en bénéficier."
Vous trouverez plus d’informations dans les questions et réponses et les explications du Conseil fédéral.

Moderniser le marché des jeux d’argent tout en maintenant les contrôles : oui à la loi sur les jeux d’argent

La loi sur les jeux d’argent, sur laquelle nous voterons le 10 juin 2018, assure trois objectifs : protéger les joueurs dépendants, contrôler les exploitants et assurer le versement de contributions pour le bien commun. Le Conseil fédéral, le Parlement et les cantons recommandent de voter oui à la loi sur les jeux d’argent. Vous trouverez plus d’informations dans les questions et réponses et les explications du Conseil fédéral.

Thèmes actuels

Votation du 10 juin 2018 : loi fédérale sur les jeux d’argent

La nouvelle loi sur les jeux d’argent a été adoptée par le Parlement à une large majorité en septembre 2017. Elle consacre les principes qui ont fait l’efficacité de la politique menée jusqu’ici, et impose des conditions claires et des contrôles : qui veut exploiter des jeux d’argent en Suisse doit respecter le droit suisse et contribuer financièrement au bien commun. C’est la garantie qu’offre la nouvelle loi, qui tient par ailleurs compte, enfin, de la réalité du numérique et autorise de nouvelles offres de jeu sur internet. Elle renforce la prévention, la protection contre le jeu excessif et la lutte contre la manipulation de paris sportifs et contre le blanchiment. Plusieurs associations et organisations ont lancé le référendum contre la loi.

Initiative pour l’autodétermination

Initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l'autodétermination)»

L'initiative pour l'autodétermination a été déposée le 12 août 2016. Elle demande que la Suisse renégocie et, au besoin, dénonce, les traités internationaux contraires à la Constitution. Elle incite également les autorités à ne pas respecter des obligations conventionnelles existantes, ce qui est contraire à notre culture juridique. L'initiative menace ainsi la stabilité et la fiabilité de la Suisse. Elle sape aussi la sécurité du droit et la prévisibilité, qui sont si importantes pour le choix d'installer une entreprise en Suisse. Dans son message, le Conseil fédéral propose au Parlement de recommander le rejet de l'initiative et de ne pas lui opposer de contre-projet, direct ou indirect.

Conseillère fédérale
Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale
(Photo: Martina Rieder)

Simonetta Sommaruga

Simonetta Sommaruga a été élue au Conseil fédéral par l’Assemblée fédérale le 22 septembre 2010. Elle dirige le Département fédéral de justice et police depuis le 1er novembre 2010. En 2015, elle a assuré la présidence de la Confédération.

Questions et réponses
Formation professionnelle au DFJP