<<
>>
Photo de groupe sur le grand escalier du Palais fédéral: les trois conseillères fédérales en fonction, Karin Keller-Sutter, Simonetta Sommaruga et Viola Amherd, entourées des 30 jeunes femmes invitées à Berne à l’occasion de la journée internationale des femmes. À l’arrière-plan, la statue des trois Confédérés.
Journée internationale des femmes 2019 : les conseillères fédérales reçoivent des jeunes femmes engagées

Répondant à l’invitation des trois conseillères fédérales en fonction, une trentaine de femmes vivant en Suisse se sont rendues aujourd’hui à Berne à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Elles se sont entretenues au Palais fédéral avec la vice-présidente Simonetta Sommaruga (DETEC), la conseillère fédérale Viola Amherd (DDPS) et la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter (DFJP).

Carte de la Suisse avec les centres fédéraux pour requérants d’asile dans les six régions
Nouvelles procédures d’asile accélérées à partir du 1er mars

Les nouvelles procédures d’asile accélérées entrent en vigueur dans toute la Suisse le 1er mars 2019 : la plupart des procédures seront menées à terme dans un délai de 140 jours dans un centre fédéral d’asile. Dans un souci d’efficacité, les requérants et les personnes ou organisations responsables de la procédure seront réunis sous un même toit, dans un centre de la Confédération. Cette restructuration du domaine de l'asile, approuvée par deux tiers des votants en 2016, repose sur une étroite collaboration entre la Confédération, les cantons, les villes et les communes.

Le secrétaire d’État du ministère allemand de l’Intérieur Stephan Mayer, le ministre autrichien de l’Intérieur Herbert Kickl, la ministre liechtensteinoise de l’Intérieur, de l’Éducation et de l’Environnement Dominique Hasler et la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter au rencontre de travail des ministres de l’intérieur
Karin Keller-Sutter à Vaduz pour une rencontre de ministres de l’intérieur

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a participé jeudi 21 février à Vaduz à une rencontre de travail des ministres de l’intérieur d’Allemagne, du Liechtenstein, d’Autriche et de Suisse. Les discussions ont porté sur les domaines de l’asile et de la lutte contre le terrorisme. La cheffe du Département fédéral de justice et police (DFJP) a mis en garde contre les conséquences potentielles du BREXIT en matière de sécurité.

La conseillère fédérale Karin Keller-Sutter au micro des journalistes à l’issue de la conférence de presse sur la révision partielle de la loi sur les armes
Révision partielle de la loi sur les armes : le Conseil fédéral et le Parlement recommandent un oui

Lors de la conférence de presse consacrée à la mise en œuvre dans le droit suisse d’une modification de la directive européenne sur les armes, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a déclaré : "La révision partielle de la loi sur les armes est dans la ligne de la politique éprouvée de la Suisse en la matière : elle améliore la lutte contre l’utilisation abusive d’armes, sans remettre en cause la tradition suisse du tir." La conseillère fédérale a ajouté que la Suisse avait pu participer aux travaux de révision de la directive européenne et souligné le risque pour la Suisse d’être exclue de Schengen et Dublin en cas de non. "Les modifications de notre législation sur les armes sont raisonnables. La loi ne contient rien qui justifie de mettre en péril la collaboration avec l’Europe dans les domaines de la sécurité et de l’asile."

Tweets

Thèmes actuels

Un tireur s’agenouille. Des armes à feu sont posées à côté de lui.

Mise en œuvre dans le droit suisse de la directive de l’UE sur les armes

La révision partielle de la loi sur les armes qui sera soumise au peuple le 19 mai 2019 met en œuvre la directive modifiée de l’UE sur les armes. L’UE et la Suisse poursuivent le même objectif : lutter contre l’utilisation abusive des armes à feu à des fins criminelles. Les modifications, mineures, ne remettent pas en cause la tradition suisse du tir. Cette révision partielle garantit en outre le maintien de la Suisse dans l’alliance des États Schengen et Dublin. La coopération avec ces pays revêt une importance cruciale pour la Suisse dans les domaines de la sécurité et de l’asile. Pour toutes ces raisons, le Conseil fédéral et le Parlement recommandent de voter oui.

Initiative de limitation - le Conseil fédéral opposé à la dénonciation de la libre circulation des personnes

Lors de sa séance du 30 novembre 2018, le Conseil fédéral a pris une décision de principe concernant l’initiative populaire "Pour une immigration modérée (initiative de limitation)" : il propose de rejeter l’initiative sans lui opposer de contre-projet. La dénonciation de la libre circulation des personnes remettrait fondamentalement en question la voie bilatérale poursuivie avec l’Union européenne et aurait des répercussions négatives considérables pour la Suisse sur les plans économique et scientifique. Le Département fédéral de justice et police (DFJP) soumettra un message au Conseil fédéral d’ici au 31 août 2019.

Tweets

Conseillère fédérale

Portrait de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter
(Photo: DFJP)

Karin Keller-Sutter

Après avoir été élue au Conseil fédéral le 5 décembre 2018 par les Chambres réunies, la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter a officiellement pris les rênes du Département fédéral de justice et police le 1er janvier 2019.

Formation professionnelle au DFJP