Travail

En Suisse, l’exercice d’une activité lucrative et l’autonomie financière sont traditionnellement considérés comme d’importants facteurs d’intégration et de reconnaissance sociales.

Le développement et l’optimisation des mesures adoptées dans le domaine du travail revêtent une importance capitale pour encourager pleinement l’intégration de la population étrangère sur le marché du travail et sont soutenus par le SEM dans le cadre du mandat de coordination (art. 56), en collaboration avec les partenaires compétents, à savoir au niveau fédéral aussi bien que cantonal.

Le catalogue de mesures du rapport sur les mesures d’intégration 2007, qui définit le travail et la formation comme des secteurs prioritaires de l’intégration, soutient ces efforts par des mesures touchant à différents domaines de compétence comme le marché du travail, la formation ou la promotion des langues.


Intégration des réfugiés reconnus et admis provisoires

Instruments pour l’évaluation du potentiel des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire

Haute école spécialisée bernoise / socialdesign, en collaboration avec AOZ Zürich
Janvier 2020

Des plans d’intégration individuels, basés sur une évaluation du potentiel des réfugiés et des personnes admises à titre provisoire, sont essentiels pour assurer une intégration durable des intéressés. L’évaluation du potentiel constitue d’ailleurs l’un des piliers de l’Agenda Intégration Suisse. Aussi le SEM a-t-il développé, en coopération avec des partenaires de la collaboration interinstitutionnelle (CII) des instruments d’évaluation du potentiel en vue de soutenir les services chargés de la gestion des cas, les coachs et d’autres spécialistes compétents en matière de suivi de l’intégration. Ces instruments sont regroupés dans quatre documents qui peuvent être téléchargés ici :


  
Rapport final Exploiter le potentiel des migrants – Formations de rattrapage

KEK-Beratung
Septembre 2019

Le Secrétariat d’État aux migrations a lancé en 2011 le projet pilote Exploiter le potentiel des migrants à travers une étude préliminaire. L’objectif de ce projet est de permettre aux réfugiés reconnus et aux personnes admises à titre provisoire qualifiés de s’intégrer sur le marché suisse du travail à la mesure de leur niveau de formation. Le projet prévoit une évaluation des procédures de reconnaissance et d’équivalence suisses, ainsi que des recommandations destinées à améliorer le système.

Sur la base d’une sélection effectuée en 2012, un échantillon de 56 participants – réfugiés reconnus et personnes admises à titre provisoire – a fait l’objet, d’octobre 2013 à juin 2018, d’un suivi et d’un encadrement assurés par des coachs de trois organisations mandatées par le SEM. Le premier rapport intermédiaire couvre la période allant jusqu’à juin 2015. Il décrit l’intégration socio-professionnelle en Suisse de six participants au projet. Le rapport final a été publié en septembre 2019.

Il est apparu nécessaire d’agir dans les champs thématiques suivants : l’information sur la formation professionnelle et la formation de rattrapage pour adultes ; l’identification et la reconnaissance des compétences et des potentiels ; l’acquisition d’une langue nationale et l’accès au marché du travail à la faveur de stages. Le projet a également mis en évidence l’importance des conseils spécialisés et du suivi permanent (coaching) pour ce groupe cible, afin d’améliorer l’accès de ce dernier à la formation et à l’emploi. Aujourd’hui, l’activité de conseil et le suivi professionnels sont mis en œuvre dans le cadre de l’Agenda Intégration Suisse.  

Rapport final "Evaluation du potentiel des personnes réfugiées et admises à titre provisoire"

Berner Fachhochschule / socialdesign
mai 2016

Début 2015, le Secrétariat d’Etat aux migrations SEM a mandaté une étude sur l’évaluation du potentiel des personnes réfugiées et admises à titre provisoire. L’objectif était de constituer une base pour l’introduction ou le développement d’un case management (gestion des cas) pour les personnes réfugiées et admises à titre provisoire. L’évaluation du potentiel est un élément central de ce case management et sert de point de départ pour l’élaboration d’un plan d’intégration individuel. Le rapport comprend un état des lieux ainsi que des études de cas qui démontrent que l’évaluation du potentiel est déjà réalisée dans de nombreux cantons et qu’elle est souvent intégrée dans une gestion des cas. Grâce à un sondage auprès de praticiennes et praticiens, l’étude a pu identifier les éléments clés que devrait contenir une évaluation du potentiel des personnes réfugiées et admises à titre provisoire. Ainsi, il est notamment essentiel pour une intégration professionnelle réussie que des clarifications aient lieu dans la "pratique", par exemple dans le cadre d’un stage.


Rapport final "Controlling de l’intégration des réfugiés"

21 avril 2008

Le rapport final "Controlling de l’intégration des réfugiés" est le fruit d’une collaboration Confédération – cantons débutée en 2002 déjà. Ce travail regroupe des observations faites au niveau de l’intégration professionnelle et sociale, de la santé et de l’acquisition des langues dans 21 cantons, entre 2005 et 2006. Il est axé sur la population des réfugiés B, à compétence de la Confédération et ouvre de nouvelles perspectives de compréhension et d’amélioration des différentes situations observées, notamment au travers des recommandations proposées.


Apprentissages pour les réfugiés

Les projets pilotes relatifs à l’intégration professionnelle des réfugiés reconnus ont été mis sur pied durant l’automne 2006 à Bâle, Emmenbrücke et Marly, sous l’appellation «Apprentissages pour les réfugiés». Différents modèles ont été testés et évalués au cours de la phase pilote, l’objectif étant d’intégrer les réfugiés reconnus dans le marché du travail.

Pour en savoir plus: (Ces documents ne sont pas disponibles en français)


Projets d’intégration pour admis provisoires et réfugiés 2006 et 2007

novembre 2008

L’Office fédéral des migrations a adopté des mesures supplémentaires à hauteur de quelque 3 millions de francs pour chaque année en vue de l’intégration professionnelle des personnes admises à titre provisoire et des réfugiés. Ces mesures ont permis d’élaborer 33 respectivement 31 projets, auxquels ont participé au total 867 respectivement 932 personnes. Les deux rapports ci-joint donnent un aperçu des activités proposées, des participants, des résultats obtenus ainsi que des recommandations données.

Infos complémentaires

Autorités partenaire

Etudes

    

Dernière modification 27.01.2020

Début de la page